Tekenessi

Italie, Dolomites Alta Via 6. L'Alta Via du silence...

Traversée du Népal - Suivez les retours du Yéti...
ACCUEIL POURQUOI VOYAGER AVEC TEKENESSI ? INSCRIVEZ VOUS ! BLOG VOYAGE
RETOURS A CHAUD
PHOTOS SUR LES TRACES DU YETI HIMALAYAN ART
ART CONTEMPORAIN
CONTACT ABONNEMENT NEWSLETTER

Italie, Dolomites Alta Via 6. L'Alta Via du silence...


Après un saute-mouton par-dessus les Alta via 3, 4 et 5 direction l'Alta via 6 qui porte le doux nom d'Alta via du silence...

n203/dolomites.alta.via.6.7.jpg















Si vous êtes face à cette plaque...c'est que vous venez de finir l' Alta via 6

Silence...exact, car il s’agit vraiment d'un parcours isolé et peu emprunté.
Vous allez surtout entendre le souffle de votre respiration dans les montées "infernales" de cette Alta via. Ainsi que celles de nombreux chamois que vous allez rencontrer.
Le relief de cette partie des Dolomites est légèrement différent de celui des Alta via 1 et 2.
Les Alta via 1 et 2 sont constituées de plateaux que l'on doit traverser, permettant ainsi un peu de repos après les efforts de l’ascension.



Sur l'Alta via 6, rien de tout cela. L'érosion n'a laissé que des crêtes qui mettent les jambes à rude épreuve dans les montées avant d’entamer des descentes d’anthologie.

n203/dolomites.alta.via.6.2.jpg




















Alpages et crêtes, particularités de l'Alta via 6

L'Alta via 6 est beaucoup plus sauvage que les précédentes, elle demande une meilleure connaissance de la montagne et une certaine capacité à lire le terrain...
Vous trouverez aussi certains passages très raides considérés comme des chemins de randonnée, où vous serez obligés de poser les mains, et d'autres vraiment très (très) raides (vertigineux...) nécessitant des passages de niveau 3...il faut donc s'y préparer.
En pratique, niveau 3 signifie qu'il va vraiment falloir s'aider des mains pour progresser. Ceci ne pose pas de problème à la montée (si ce n'est pas trop long...), mais est plus complexe à la descente...

J'ai dû contourner le passage le plus délicat pour cause de mauvais temps. Il ne faut surtout pas s'y engager si la visibilité n'est pas bonne ou le rocher humide, car le côté technique est largement supérieur au côté randonnée...



n203/dolomites.alta.via.6.5.jpgAutre particularité de l'Alta via 6... la nécessité de dormir au moins 2 ou 3 fois dans des bivouacs. Il faut donc transporter un minimum de matériel, nourriture, cuisine, couchage...
Toujours bien placés, ces bivouacs sont de vrais petits sanctuaires de tranquillité.

Au fait, j'ai failli oublier, dans certains bivouacs vous n’avez pas d'eau...alors autant faire le plein au dernier point d'eau si vous ne voulez pas marcher 1 heure de plus en fin de journée...



Prêts pour le bivouac isolé ?


Mais il faut avouer que les efforts sont récompensés; peu ou pas de trekkeurs sur l'itinéraire, si ce n'est au refuge le soir.
Ah les refuges des Alta via... accueil chaleureux, nourriture toujours aussi bonne avec les pastas à l'italienne, les funghis frais (champignons), la soupe d'orge, les gnocchis, les cappuccini... Ils sont vraiment forts ces Italiens!

Cette année, j'ai découvert un apéritif assez typique : l' Aperol.

n203/aperol.mattoti.jpgUne petite dose de chimie et de plantes, "une recette secrète qui demeure inchangée depuis 1919, avec des infusions d’ingrédients soigneusement sélectionnés, dont des oranges douces et amères et bien d’autres herbes et racines"... un peu de vin blanc italien et de l'eau gazeuse à fines bulles (fines je vous dis).

Servir très frais, un vrai régal après une journée à dégouliner sous le soleil.

Au fait, il faut juste demander : Spritz...


Affiche du dessinateur Mattotti pour une publicité Aperol



La météo cette année?
Et bien je dirais mitigée. Pas vraiment de mauvais temps si ce n'est un après-midi sous un déluge d'eau!
Pour le reste, une nébulosité peu photogénique, mais bien présente... il a fallu faire avec.
J'ai tout de même retrouvé mes amies les Salamandres (présentées ICI). Pas moins de 23 sur le sentier le jour de pluie, tout simplement incroyable!
Je ne savais pas bien de quoi elles se nourrissaient, maintenant j'en ai une meilleure idée, regardez donc la photo :

n203/dolomites.alta.via.6.4.jpg




















La Salamandre est carnivore. Les larves sont nourries de Daphnies, puis de petites larves de Chironomes et de Corethres, etc. Après la métamorphose, l'adulte mange de petits animaux, limaces grises et vers surtout, ainsi que quelques insectes (chenilles glabres, criquets) ou crustacés (cloportes).



n203/dolomites.alta.via.6.6.jpg




















Le bout du bout des Dolomites septentrionales, avec les lumières de la plaine du Pô et de Venise (à gauche)...

En conclusion, un itinéraire sauvage qui à mon goût doit être remanié sur certaines portions pour le randonneur qui se lance sur l'Alta via 6, permettant un tracé plus logique et esthétique.

Comme pour l'Alta via 2 je vous donne le tracé de l'Alta via 6 version Tekenessi :

n203/dolomites.alta.via.6.3.jpg
 
    Top    
1 items   page 1/1
 
Victoria 13 mai 2017
Bonjour,
Hormis le matériel de via ferrata (baudrier, longes, casque), quel matériel as-tu utilisé sur l'alta via 6 ? Les passages en 3 sont-ils très exposés, et conseillerais-tu d'emmener une corde, des sangles, coinceurs...
D'autre part, y a-t-il beaucoup de points d'eau où se ravitailler ?
Merci par avance !
   
Annuler / Remonter     Poster un commentaire

Italie, Dolomites Alta Via 6. L'Alta Via du silence...