Tekenessi

Reconnaissance trek Saipal - Api Himal, 4ème partie...au pays des crêtes

Traversée du Népal - Suivez les retours du Yéti...
PARUTIONS D'ARTICLES
Je m'abonne Je me désabonne
ACCUEIL POURQUOI VOYAGER AVEC TEKENESSI ? INSCRIVEZ VOUS ! BLOG VOYAGE
RETOURS A CHAUD
PHOTOS SUR LES TRACES DU YETI HIMALAYAN ART
ART CONTEMPORAIN
CONTACT ABONNEMENT NEWSLETTER

Reconnaissance trek Saipal - Api Himal, 4ème partie...au pays des crêtes


La fin n'est pas si loin...faut le dire vite...

Je suis donc sur la piste des pèlerins...qui se déplacent en groupe durant le mois de juillet ou d’août, cela dépend de la pleine lune. Mais en tout cas durant la mousson...


D’après la carte, il ne me reste plus que trois cols à franchir :

  • Le premier à 4320m, sans nom....
  • Le second, 4600m, le  Duwal (Dubai) Bhanjyang
  • Le dernier, 4690m, le Pathar Rashi Bhanjyang

Rien de bien compliqué me direz-vous. Exact, parfaitement exact, s'il ne fallait pas autant descendre entre deux cols. Il est difficile d'en enchaîner deux à la suite, en tout cas pas dans mes conditions.

Et puis, ce ne sont pas exactement des cols, sauf le dernier...mais plutôt d’immenses crêtes qu'il faut franchir...


n719/Trek.Saipal.Api.Himal.Nepal.Far.West.Simikot.120.jpg


Je ferai donc une pause entre chaque col. De longues après-midis en perspective.




Toutes les vallées que je dois rejoindre forment un large bassin versant. Ce ne sont que prairies et forêts. J'ai du mal à concevoir qu'il n'y quasiment pas de bétails au pâturage voire pas du tout et aucun village. On est pourtant bien en-dessous des 4000m, dans le fond plat des vallées.
Bien entendu la première piste est à 2/3 jours, mais ce n'est rien comparé à certaines régions. Il faudra que je trouve une explication logique...
J'ai l'impression d’être en Suisse, au Canada ou en Nouvelle-Zélande...

n719/Trek.Saipal.Api.Himal.Nepal.Far.West.Simikot.131.jpg

Les hôtels à pèlerins sont présents à des distances régulières pour accueillir tout le monde. Et en dehors de ces places, il est assez difficile de camper. La végétation et les fleurs peuvent atteindre 2m. Je marche bien souvent entre deux haies de plantes...

Premier col, fait, rien de compliqué, météo pas très bonne, donc on verra la prochaine fois.

Panorama, vous avez dit panorama ?
Le second col, le Dubai Bhanjyang,est beaucoup plus intéressant, il vous place face à un grand cirque glaciaire...des montagnes sans nom (plus de 6000m tout de même...). Et un peu plus loin le Kap Chulli et le Jethi Baburani Chuli.
Je ne pensais pas tomber sur de tels panoramas, je reste un long moment au col à contempler l'ensemble, d'un esthétisme parfait. Ce sont les nuages qui arrivent rapidement qui finissent par me déloger.
Je dois redescendre tout en bas à 3900m pour remonter à 4690m...la poisse.

n719/Trek.Saipal.Api.Himal.Nepal.Far.West.Simikot.122.jpg

J'arrive beaucoup trop tôt dans le fond de la vallée, et si je remontai un peu pour profiter du panorama ?
J'ai eu le temps de voir mon itinéraire, il doit bien y avoir un replat, avec de l'eau, sur le bord de cette ancienne lèvre de moraine. Il faut espérer, sinon :
  • Une nuit sans boire, ni manger...
  • Passer le col et s’arrêter au premier camp exploitable, cela peut prendre des heures...
Je suis joueur, je tente le coup...


n719/Trek.Saipal.Api.Himal.Nepal.Far.West.Simikot.121.jpg



Le chemin est toujours là, il oscille entre ruisseau et pente, en tous cas, rien de plat, tout dans le pentu. J'oublie complètement cette donnée, mue par la perspective du panorama au camp de ce soir.
Un premier arrêt, mais l'eau est beaucoup trop loin à aller chercher.
Encore un petit effort et un petit vallon m'attend, il est parfait. Le lendemain, je me suis rendu compte qu'il y avait encore mieux, un peu plus haut, je le saurai à nouveau pour le prochain passage ;-).

Monter le camp, prendre le temps se reposer, demain est le dernier jour pour rejoindre un village. Et surtout, trouver une bonne place et attendre les éclaircies pour observer la montagne.
Bon, pour tout vous dire, les éclaircies, il a fallu les attendre entre deux averses, mais en fin de journée, j'en ai quelques unes...Je reste tout de même sur ma faim.

n719/Trek.Saipal.Api.Himal.Nepal.Far.West.Simikot.132.jpg

La pluie débarque, je me carapate sous ma tente, ne reste plus qu'à attendre demain matin pour découvrir le panorama tant convoité. A peine installé dans mon sac de couchage que les éclaires déchirent le ciel nocturne. Les explosions suivent quelques minutes plus tard...
La pluie redouble d’intensité. Heureusement qu'il fait chaud en cette saison, c'est un coup à se trouver bloqué au col par la neige.

n719/Trek.Saipal.Api.Himal.Nepal.Far.West.Simikot.133.jpg


Pas de répit...
Pas une minute sans eau de toute la nuit... et au matin, pas d’amélioration, rien de rien.
Je reste sous la tente, à l'abri, y mange et attends à nouveau...
Les heures s’égrènent, je ne vais tout de même pas rester allongé toute la journée ?
10h00, la pluie laisse place à une faible bruine, top départ.
Je range, plie tout et départ pour les derniers 250m à grimper qu'il me reste.
La neige s'est accumulée autour des 5300m, j'ai donc pas mal de marge. Le col se franchit aisément. Il ne reste plus qu'à descendre vers le premier village, celui de Chhetti.

n719/Trek.Saipal.Api.Himal.Nepal.Far.West.Simikot.123.jpg

Brouillard et pluie pour m’accueillir dans cette descente qui devient glissante, très glissante lorsque je récupère un chemin mi-ruisseau mi-sentier tout en débris de schiste.
Une gamelle, une...comme une tortue, j’atterris sur mon sac à dos, plein de boue mais rien de mal.

Bien plus bas, je croise enfin un humain après dix jours de solitude. Je suis heureux de le voir.
Il est très entonné de ma présence et comme d'habitude me pose énormément de questions. Il est en train de faire du charbon, je reste un moment avec lui et me dirige vers le village.
La fin des difficultés est proche, après, il ne me restera plus qu'à passer d'un village à l'autre et à me présenter au poste de police de Khandeshwari, sans permis pour cette région...

n719/Trek.Saipal.Api.Himal.Nepal.Far.West.Simikot.124.jpg

Arrêt dal bhat à Chhetti, puis je continue vers Patha où se trouvent des hôtels locaux...

Dernière partie, et pas des moindres, les transports pour rejoindre la ville de Mahendranagar (Bhimdatta), mais ça, c'est une autre histoire...

Fin de ce trek de reconnaissance Saipal - Api Himal, belle réalisation tout de même ;-)

capture.d.e.769.cran.2011.10.06.a.768.12.58.52nepal.trek.logologo.trek.nepal.1
 
    Top    
0 items   page 1/1
   
Annuler / Remonter     Poster un commentaire

Reconnaissance trek Saipal - Api Himal, 4ème partie...au pays des crêtes