Tekenessi

Sahara, vous avez dit sable ?

Traversée du Népal - Suivez les retours du Yéti...
PARUTIONS D'ARTICLES
Je m'abonne Je me désabonne
ACCUEIL POURQUOI VOYAGER AVEC TEKENESSI ? INSCRIVEZ VOUS ! BLOG VOYAGE
RETOURS A CHAUD
PHOTOS SUR LES TRACES DU YETI HIMALAYAN ART
ART CONTEMPORAIN
CONTACT ABONNEMENT NEWSLETTER

Sahara, vous avez dit sable ?


Combien de fois avez-vous été obligé d'expliquer à votre entourage, que non vous n'alliez pas être uniquement dans les dunes lors de votre futur trek au Sahara.
Qui plus est, les animaux de bât qui nous accompagnent dans le désert n’aiment pas, mais alors pas du tout les dunes. Ou alors les petites, rondes qui se franchissent facilement. Mais en aucun cas les grandes dunes des ergs qui lors du passage de la crête sommitale, les font basculer avec leurs charges irrémédiablement...
Je dois avoir une photo d'un dromadaire qui attaque littéralement la dune, les membres avant repliés pour compenser l'angle de la dune, il ne me reste plus qu’à la retrouver...

Tout cela pour dire que non le Sahara ce n'est pas que du sable. D'après P. Rognon (dans son livre référence: Biographie d'un Désert) le sable ne constitue que 18% du Sahara, il y a donc 82% d'autre chose...montagnes, roches, regs...



Mais revenons à ce qui nous intéresse, le sable et plus particulièrement les Ergs.
Les grands massifs dunaires (erg en Arabe, égédé en Touareg) ne couvrent qu' 1/6e à 1/5e de la superficie du Sahara. Et pourtant, dans l'imaginaire le Sahara n'est constitué que de sable.
Les plus grands ergs sahariens sont bien connus des touristes. Les plus importants sont :
  • le grand erg Occidental
  • le grand erg Oriental
  • la mer de sable lybique
  • l'erg de Morzouk...


Mais d'où vient tout ce sable ?


Il faut tordre le cou à une autre idée très répandue selon laquelle le sable viendrait de la mer.

Je répondrais non, et un peu oui. Tout cela se complique...

En effet, le sable du Sahara est essentiellement le résultat de l'érosion de grands massifs montagneux. Ces massifs sont composés de grès. Roche sédimentaire qui est le résultat d'une accumulation de " sédiments " (bien évidemment) charriée par les cours d'eau jusqu'aux mers et océans dont ils tapissent ensuite le fond. Dans notre cas, le grès, est un agrégat de roches détritiques terrigènes (ici silicates). Ce grès provient donc de l'érosion de roches continentales préexistantes .


n180/dune.erg.sahara.jpg

Attirantes...non ?

Avec la tectonique des plaques et la dérive des continents, ce grès sous-marin se retrouve à l'air libre et est à l'origine des Tassilis (plateaux de grès en Tamacheq). Le sable du Sahara est le résultat de l'érosion de ces plateaux de grès.

Érosion impossible sans l’action de l'eau et de la végétation, qui dégradent avec leur acidité la roche.

Le vent n'entre que peu dans ce processus. L'eau est le facteur majeur de cette désagrégation. Le sable se forme suite à l'altération de la roche pendant les longues périodes humides et est déplacé par le vent durant les phases sèches.


Le massif de grès (qui nait dans les fonds marins) est donc désagrégé, puis le sable est transporté par les grands oueds (rivières). Le vent entre alors en lice et le sable est alors trié, organisé et déplacé.



Pourquoi tant de diversité de couleurs ?


Du blanc le plus pur au rouge le plus foncé en passant par toutes les teintes pastels, du jaune à l'orange, une large gamme de ce que l'on observe lorsque l'on randonne dans le Sahara.

Ce gradient de couleur est lié à la présence d'oxyde ferrique "collé" aux grains de sable. De ce fait plus le sable est ancien, plus il sera oxydé, donc de plus en plus rouge...


Les ergs, mobiles ou pas ?


Nouvelle contre-vérité, les dunes ne se déplacent quasiment pas. Il faut bien intégrer cette notion.

Les seules dunes mobiles sont les barkhanes (nom qui trouve son origine en Hongrie dans la plaine de Pannonie). Elles se déplacent jusqu'à 100m par année. Une dune mère est à l'origine des dunes suivantes, le vent transportant le sable d'une dune à l'autre en "sautant" par dessus de grandes zones plates. Pour en savoir un peu plus se reporter ICI.


Les ergs quant à eux sont d'une incroyable stabilité sur des milliers d'années. Ce sont essentiellement de grandes pyramides qui sont reliées les unes aux autres par de multiples cordons. De grands espaces ouverts sont présents au cœur des ergs, mais invisibles en périphérie, la vue étant bouchée par d'immenses dunes qui peuvent dépasser les 300m.


n180/erg.dune.sahara.jpg
Au cœur de l'erg...

Dans un erg le sable peut être en mouvement, comme le laissent entrevoir les crêtes qui fument si le vent est fort. Mais les dunes elles-mêmes ne se déplacent pas. Vous pouvez utiliser une photo aérienne de plus de 30 ans, et vous allez vite vous rendre compte que les points de passage interdunaires sont toujours les mêmes.

Mais alors, quel est ce sable en provenance du Sahara que l'on retrouve en Europe ?

Et bien ce n'est pas du sable...désolé. Il s'agit de poussières sahariennes. La granulométrie du sable ne lui permet pas de parcourir d'aussi grandes distances dans l'atmosphère. Le poids du grain de sable le ramène rapidement au sol.
Le sable se déplace essentiellement par saltation et reptation. En dehors du Sahara, il se fixe rapidement grâce à la végétation, sous la forme de petits dépôts de sable derrière les bosquets, arbustes et autres végétaux.



Et la désertification dans tout cela ?

Et bien, il faut avouer que l'apparition de sable (dans le Sahel) ne résulte pas d'une remontée éolienne. La désertification actuelle est liée au surpâturage et à la coupe de végétaux, libérant le sable qui se trouve dans le sol.
La désertification est donc à la base un phénomène localisé, qui peut rapidement progresser, mais sans rapport avec le Sahara. Bien entendu un réchauffement climatique massif ajoute son levier amplificateur...

Le Sahara restera le Sahara jusqu'à la prochaine phase climatique qui donnera à l'Afrique du Nord son image de jardin d’Éden. Mais en attendant il est toujours possible de profiter des ces beaux ergs et zones dunaires.
Pour ce qui est de l'aménagement et du combat contre la désertification, il ne suffit pas de planter des arbres, mais il est nécessaire d'inclure à nouveau l'Homme dans son milieu...

sahara.10

Laurent

PS : je vous retrouve quand au Sahara ?
Aloba, Bachikélé, Koboué ou Emi Koussi...

Galerie photos : vous aimerez peut-être ...

 
    Top    
2 items   page 1/1
 
Patrick 14 novembre 2017
Bonjour,
Pouvez vous me donner la composition exacte du sable que l'on trouve en Égypte.
On me dit qu'il est essentiellement composé de Quartz...!?
Je vous remercie.
P.Bondoux.

Rép : désole pour cette réponse tardive, j’étais sur le terrain ;-)
Une dune est majoritairement constituée de quartz, même si sa composition peut révéler jusqu'à 180 minéraux différents.
Il existe des dunes de gypse, elles sont donc toutes blanches.
Le désert blanc (Égypte) est une érosion du calcaire...
Pascal 8 juin 2016
Bonjour,

J'aimerai connaître la composition du sable d’Égypte en général et du sable d'Abou Simbel en particulier.

Je vous remercie.

Pascal
   
Annuler / Remonter     Poster un commentaire

Sahara, vous avez dit sable ?