Tekenessi

Iridium Go!, des photos par satellites...

Traversée du Népal - Suivez les retours du Yéti...
PARUTIONS D'ARTICLES
Je m'abonne Je me désabonne
ACCUEIL POURQUOI VOYAGER AVEC TEKENESSI ? INSCRIVEZ VOUS ! BLOG VOYAGE
RETOURS A CHAUD
PHOTOS SUR LES TRACES DU YETI HIMALAYAN ART
ART CONTEMPORAIN
CONTACT ABONNEMENT NEWSLETTER

FermerAbonnement | Désabonnement

Iridium Go!, des photos par satellites...


Il y a déjà bien longtemps, je vous avais présenté ma façon de communiquer via un téléphone satellite. Que ce soit pour vous tenir informé ou pour déclencher des secours.
Cette fois, je vais aller plus loin...l'envoi de photos, en plus du texte.
En Himalaya, je suis un adepte du Thuraya, et beaucoup moins de l'Iridium. Le Thuraya a l’avantage d'avoir des satellites géostationnaires. Donc dans la moindre vallée, j'ai toujours une connexion parfaite. Dans le cas contraire (jamais rencontré), il suffit de se déplacer un peu.
Par contre, ils ne sont que 3, Thuraya ne couvre donc pas toute la terre.
Avec Iridium c'est bien différent, nous pouvons compter sur 95 satellites...la couverture est parfaite ou presque.
En effet, ces satellites tournent en orbite basse et assurent la connexion. Mais ce qui est pratique en mer et en général sur la terre ne l'est plus en montagne et encore moins en Himalaya. En effet, dans des vallées profondes, tant que vous avez un satellite au-dessus de vous, tout va bien. Puis arrive le moment où celui-ci passe de l'autre côté de la crête avec une déconnexion inévitable.
Il faut alors attendre le prochain satellite pour à nouveau avoir une connexion. Ce qui est usant à la longue, surtout pour demander des secours...
iridium.go.x

Dans notre cas présent, c'était essentiellement pour que l'on puisse suivre un voyage que j’accompagnais pour Tamera, celui du Haut-Dolpo au Mustang par le Keykyap la. Vous pouvez d'ailleurs en retrouver le retour ICI, avant d'en voir la galerie photo, d'ici peu...
Le résultat est sur la page dédiée.
Au fait, vu le travail effectué, vous n'avez pas laissé beaucoup de commentaires...
Donc ce petit appareil permet d'envoyer des images.
Bien entendu, il ne faut pas s'attendre à envoyer de la haute résolution. Le temps d'envoi est assez lent, mais c'est bien suffisant pour alimenter un site web.
Il est composé d'un petit boitier avec une antenne que l'on déploie et une application que l'on gère depuis son téléphone, le tout par Wifi.
J'avoue qu'il m'a fallu un certain temps pour comprendre les subtilités de cet objet.
Les informaticiens à l'origine de l'application n'ont pas fait dans la simplicité.
Mais en prenant le temps, on y arrive, et après c'est d'une grande simplicité, après...

En fait, vous devez d'abord ouvrir l'application Iridium Go!, celle qui gère la connexion, puis Iridium Mail, celle qui s'occupe d'envoyer mails et photos.

Iridium Go!
C'est simple, vous vous connectez et c'est tout bon...
Iridium Mail
C'est un poil plus compliqué...
Vous devez d'abord passer par l’icône Photos, puis appuyer sur la seconde icône photo, chercher l'image dans votre bibliothèque et l'importer. La compression se fait toute seule.
De là, il faut rentrer l'adresse du mail de la personne (ou des) qui va recevoir le message et envoyer le tout.

iridium.go.5.
Page d’accueil...

Bon à ce stade, rien n'est envoyé. Il faut revenir à la page principale et cliquer sur l’icône nuage-éclair en bas à gauche. Une nouvelle page s'ouvre et vous devez appuyer sur Get Mail.

iridium.go.4.
La fameuse icône...

La connexion se fait...blablabla et le mail est envoyé, il ne reste plus qu'à attendre, jusqu’à la coupure. Vous vous rappelez, je vous ai expliqué plus haut ce souci avec Iridium...
J'ai mis du temps à trouver l'endroit où l'on pouvait reprendre le téléchargement sans avoir à tout refaire.
C'est là que je trouve que l'application n'est pas très intuitive...

Par contre en  fouillant un peu (dommage...), tout est paramétrable, taille de l'image, poids, compression...Mais il faut fouiller. Bon j'avais du temps dans la tente le soir, je l'avoue. Il fallait seulement vérifier le nombre de barres de connexion qui s’affichaient avant la déconnexion...et relancer le tout, sans s'endormir entre temps...

iridium.go.6.
L'onglet paramètres...

C'était une première expérience qui est prometteuse pour l'avenir.
Sur des voyages hors-normes, cela a tout son intérêt.
Par contre, pour vous, je vous invite à profiter pleinement de cet instant détox, je m'occupe du reste ;-).

iridium.go.1.
L'envoi...
On se retrouve bientôt pour un de ces beaux voyages emblématiques ?
A titre d'information, le boitier coûte plus de 800€ auquel il faut rajouter l'abonnement.
Ne pas oublier d'y adjoindre aussi quelques batteries...

capture.d.e.769.cran.2011.10.06.a.768.12.58.52

telephone.vintage
 
    Top    
0 items   page 1/1
   
Annuler / Remonter     Poster un commentaire

Iridium Go!, des photos par satellites...